Evaluer les votes des parlementaires (fédéraux)?

Les organisations environnementales («Alliance Environnement») ont pris l’habitude d’évaluer les votes des parlementaires fédéraux, et de classer ceux-ci en fonction de leurs positionnements lors des scrutins comportant des enjeux environnementaux («ecorating»). L’effet de ces appréciations est multiple: inciter les parlementaires à être conséquents dans ce domaine, aider les citoyens à choisir les candidats qui partagent leurs valeurs, ainsi que faire rayonner la cause environnementale, notamment.


L’exercice n’est pas simple (surtout au niveau national, multiculturel et plurilingue comme chacun sait), et requiert une méthodologie solide pour être crédible. Mais cela ne devrait pas forcément nous décourager d’essayer d’en faire autant, du point de vue de la non-violence! En nous bornant peut-être, pour commencer, à l’échelle romande; quitte à étendre ultérieurement la démarche au niveau national, avec l’aide d’organisations alliées dans les autres régions du pays…


Naturellement, l’exercice pourrait d’abord être tenté au niveau d’un canton (pour avoir une influence sur les élections vaudoises du printemps 2022, il est évidemment déjà bien trop tard); bien qu’il soit probable que les votes à fortes implications pour la non-violence et la paix aient lieu principalement au niveau fédéral (questions relatives à l’armée et au service civil, à la promotion de la paix, à l’exportation d’armes, aux féminicides et homicides, etc.). Les décisions du législateur dans certains domaines de compétence cantonale pourraient néanmoins être examinées avec pertinence (instauration de procédures de médiation, mesures de lutte contre la violence ou de promotion de la non-violence à l’école ou dans les établissements médico-sociaux, etc.).


L’idée est ambitieuse. Peut-être beaucoup trop ambitieuse, pour une petite organisation comme le CENAC? «A l’impossible nul n’est tenu» dit le proverbe. Sauf qu’en matière de prévention de la violence — ou de promotion de la non-violence — «à ce qui paraît impossible nous sommes tenus»!


Lectrices et lecteurs de ce forum, qu’en pensez-vous? L’idée est lancée, le débat est ouvert…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code